« Le gouvernement n’a pas d’autre choix que de soutenir les coopératives.»

Des exploitants agricoles attendent la remise des appuis financiers(c)rubenetienne_0693

 Le forum des coopératives a pourtant suscité beaucoup d’espoirs chez les exploitants agricoles. Mais ni le ministre de l’agriculture, le ministre de l’élevage et le ministre des PME pour ne citer que ceux-là dans le cadre de leurs missions régaliennes à savoir le développement de l’économie sociale, la Promotion et d’encadrement des PME, la Promotion de l’esprit d’entreprise et de l’initiative privée, la Promotion des produits des PME, la structuration des organisations professionnelles rurales vers plus de compétitivité…n’ont jugé opportun de répondre favorablement aux arguments qui plaident en faveur de l’accompagnement du 1er forum national des coopératives. Nous vous présentons la réaction de quelques leaders du mouvement paysan au Cameroun. M. Nanga Mevoa Landry, il est expert consultant en économie sociale, directeur général de la société coopérative Camagrob Cocoa de Ngoro et membre de la plateforme Fagrib-Coopératives du Mbam et Kim.

 M. Nanga Mevoa :« Les organisateurs n’ont pas mis l’accent sur le mouvement coopératif au Cameroun voire les enjeux et les défis actuels. Il est donc question de faire une évaluation à mis parcours. Les coopératives sont effectivement un levier de développement pour notre pays. Malheureusement, elles n’ont pas vite compris, l’Etat est resté indifférent et n’a pas intégré la donne que les coopératives sont à la base du développement.

On peut donc se demander à l’occasion de ce forum si les coopératives dans leur forme actuelle sont véritablement capables d’impulser le développement. Effectivement, quand vous regardez les pays asiatiques, s’ils sont hyper développés aujourd’hui, c’est grâce à l’agriculture donc la coopérative est un élément clé du développement.

 Agric-infos : « Quel est le défi des coopératives aujourd’hui ? »

M. Nanga Mevoa :« Le défi des coopératives camerounaises aujourd’hui est de devenir des acteurs de développement après avoir été pendant longtemps des spectateurs. Le gouvernement n’a pas d’autre choix que de soutenir les coopératives. Il doit apporter des appuis directs aux coopératives au lieu de transiter par  la foultitude de programmes et de projets que nous connaissons »

 Propos recueillis par Florence Esther/Agricnews

M. Nanga Mevoa, expert consultant en économie sociale(c)rubentienne M. Nanga Mevoa Landry, il est expert consultant en économie sociale, directeur général de la société coopérative Camagrob Cocoa de Ngoro et membre de la plateforme Fagrib-Coopératives du Mbam et Kim

 

Mots clés:1er forum national des coopératives du Cameroun -gestionnaires indélicats - compétitivité des coopératives - financement des coopératives -Ohada - producteurs de cacao - exploitants agricoles -