Art, tourisme et culture dans la commune d’Ombessa

vin de palme d'Ombessa(c)florenceesther_agric-infos_8000

Sous d’autres cieux, le développement et l’exploitation de la culture et des traditions, des sites touristiques, sont connus comme l’économie touristique et ça rapporte des devises au pays. Des infrastructures sont créées pour accueillir les visiteurs nationaux et internationaux. Le tourisme crée des emplois et ça rapporte beaucoup d’argent aux communes. Cette activité lorsqu’elle est bien organisée fait recette et motive les gens à venir à la découverte de votre territoire. Dans ce domaine, la commune d’Ombessa n’a pas été gâtée par la nature mais elle peut compter sur ses rites et ses traditions centenaires mais aussi sur sa culture. Le Maire Adebada Joseph nous fait découvrir les spécificités de la  commune d’Ombessa. Suivez le guide.

 Agricnews : M. Le Maire, qu’avez-vous à proposer aux personnes qui veulent venir visiter votre territoire?

 M Adebada Joseph: «A Ombessa, nous n’allons pas vous proposer la visite de sites pittoresques à vous faire pâlir. Nous n’avons pas non plus des monuments glorieux chargés d’histoire mais la ville d’Ombessa a des atouts à faire valoir. Tenez par exemple, le vin de palme d’Ombessa depuis l’époque de nos ancêtres, est connu pour sa saveur particulière. Mais il y a deux types de vin de palme. Il y a le vin qui est cueilli au faite de l’arbre, il est réservé aux hôtes de marque. Il est léger et savoureux. Son taux d’alcoolémie est relativement faible. Puis il y a le vin de palme ordinaire. Celui-là est cueilli au pied de l’arbre. Son taux d’alcool est plus élevé. C’est la boisson courante. La mairie pense aussi à créer un pôle de dégustation pour cette boisson. Le festival Mbam-Art qui se tient tous les ans récompense le meilleur cueilleur de vin de palme du Mbam. Le vin de palme d’Ombessa a eu l’honneur de rafler la palme d’or de la tradition de ce produit pour les deux dernières éditions. Nous invitons les touristes du monde qui ont choisi le Cameroun comme destination à venir déguster cette merveille du terroir.

 Agricnews : Le vin de palme d’Ombessa donne donc à voir et à déguster, y-a-t-il d’autres produits du terroir qui sont ainsi valorisés?

 M Adebada Joseph: «Il y a aussi l’ananas. Le slogan ici, « Ombessa, c’est la ville du vin de palme et de l’ananas ». Dites « Boyega » et vous verrez accourir vers vous des plateaux d’ananas savoureux d’Ombessa. Je vais vous confier un secret, l’ananas d’Ombessa est le meilleur de la région. Il a un goût spécial, il et délicieux et rafraichissant. C’est un label.  A cet effet, j’ai créé un marché de vente des fruits à la sortie de la ville d’Ombessa. Tous les camerounais de passage ou en transit peuvent venir découvrir ce produit, un véritable délice. Ce point de vente est le principal pôle d’attraction de la ville. C’est un arrêt obligatoire pour tous les voyageurs de la Nationale Bafoussam à Yaoundé.   

Agricnews : M. le Maire, la commune a-t-elle élaboré un agenda des festivals culturels de la région pour les visiteurs?

M Adebada Joseph: « C’est vrai qu’au-delà du vin de palme et des ananas, il y a la culture des Yambassa, le pas de danse, le coup de reins qui sont si particuliers aux femmes de la région. La commune encourage et accompagne les jeunes dans l’organisation d’un festival des danses locales dénommé « Ebassa » qui en traduction littérale signifie « la danse des jumeaux ». C’est une danse spécifique à la tribu Yambassa et qui invite à la danse et aux activités économiques. La prochaine édition se tiendra au courant du mois d’Août de cette année. En Novembre, aura lieu un autre festival culturel le « Gounou » à Buraka. Il se tient tous les ans et il est rotatif dans les villages pour perpétuer la tradition.

Agricnews : Pourra-t-on voir bientôt comme avec la samba brésilienne plusieurs écoles de danse Yambassa?

M Adebada Joseph: « Effectivement, il y a des jeunes qui l’ont compris et je crois que bientôt, nous assisterons à ce type de compétition dans nos festivals. Car il y a des Yambassa d’Ombessa et des Yambassa de Bokito, de Buraka etc…

 Ruben Etienne/journaiste agric-infos

Joseph Abedaba, Maire d'Ombessa(c)florenceesther_agric-infos_7992M Adebada Joseph est Maire d’Ombessa depuis octobre 2013. C’est un fervent acteur du développement local depuis plusieurs années. Son entrée à la mairie d’Ombessa, selon ses aveux « est une aventure très controversée». Elu en 2007 comme conseiller municipal, il assume ces fonctions comme intérimaire pendant une année et demi à peine. Il est réélu en 2013.  Le mandat en cours date donc des dernières élections municipales de 2013,  celui-ci, il le conduit dans la sérénité, avec des options bien définies, des stratégies bien assises et choisies et des objectifs précis.

Mots clés : clin d’œil sur les communes rurales du Cameroun, commune d’Ombessa, Ombessa, Maire, gestion des communes, budget des communes, appuis aux jeunes par les communes, réalités des communes, sites touristiques, culture, art du Mbam, ananas, vin de palme, festival du Mbam, patriarche, Yambassa, Gounou